Pathologies de l'oeil

Glaucome

Le glaucome est une maladie de l’œil qui touche de manière irréversible et permanente le nerf optique. Il entraîne une perte progressive de la vision commençant tout d'abord en périphérie et progressant graduellement vers le centre. Sans traitement, cette maladie peut mener jusqu'à la cécité.

Excepté le glaucome normotensif, le glaucome se caractérise par une élévation de la tension intraoculaire (>21mmHg) lié à un déséquilibre entre la production d'humeur aqueuse par le corps ciliaire et l'élimination d'humeur aqueuse essentiellement par le trabeculum au niveau de l'angle irido cornéen.

 

 

Deux grandes formes de glaucome existent. Il s’agit du glaucome à angle ouvert, le plus fréquent et du glaucome par fermeture de l’angle.

Le glaucome à angle ouvert est lié à la fermeture progressive du filtre d’évacuation, le trabéculum. Le fait que ce phénomène soit progressif explique que le patient ne ressente pas l’augmentation lente de la pression oculaire. La stabilisation se fait en abaissant la pression intraoculaire. Pour ce faire, des gouttes doivent être instillées tous les jours dans l'œil. Un traitement au laser peut être prescrit à la place ou de manière complémentaire aux gouttes. Des trous microscopiques sont alors réalisés dans les canaux d'évacuation de l'humeur aqueuse pour en favoriser l'écoulement. Si ni les gouttes, ni le laser ne donnent de résultats, l'opération est à envisager. Dans ce cas, une petite ouverture dans le globe oculaire est réalisée afin que l'excédent d'humeur aqueuse puisse s'évacuer sous la conjonctive.

Le glaucome par fermeture de l’angle, aussi appelé glaucome aigu, est très brutal. Il est lié à l’accolement en quelques instants de l’iris au filtre d’évacuation. Il est associé à d’importantes douleurs et à une baisse de la vue. C’est une grande urgence ophtalmologique.

 

 

Retour