Pathologies de l'oeil

Rétinopathie diabétique

La rétinopathie diabétique est une maladie dégénérative des vaisseaux sanguins de la rétine qui survient chez les personnes atteintes de diabète. Plusieurs facteurs favorisent la survenue d'une rétinopathie diabétique et accélèrent sa progression : l'ancienneté du diabète, le niveau de glycémie, un diabète instable, l'hypertension artérielle, le tabagisme,...

 

La rétinopathie diabétique apparaît lorsque l’excès de sucre dans le sang, caractéristique du diabète, a endommagé les petits vaisseaux qui approvisionnent la rétine en nutriments et en oxygène.

  • Dans le cas de la rétinopathie non proliférative, moins grave, on distingue quelques micro-anévrismes et quelques micro-hémorragies. 
     
  • Dans le cas de la rétinopathie diabétique proliférative, on distingue de vastes hémorragies, de vastes territoires d'ischémie (diminution importante de l'irrigation sanguine), des néovaisseaux non étanches.

La plupart du temps, il n'y a aucun symptôme de rétinopathie diabétique .

La baisse de la vision ne se se produit que lorsque

  • la macula (partie de la rétine qui fournit la vision centrale) s’enfle en raison de la fuite de liquide des vaisseaux sanguins atteints par le diabète. Cette condition est appelée l’œdème maculaire.
  • Le vitré se charge de sang suite à un saignement d'un nouveau vaisseau non étanche. Cette condition est appelée l'hémorragie intra vitréenne.

Vu que l'atteinte oculaire liée au diabète est une maladie à bas bruit, il est conseillé pour un patient diabétique de se faire examiner les yeux au moins une fois par an.

Selon le stade de progression de la rétinopathie diabétique, on peut envisager différents traitements :

  • Maîtrise de la glycémie et de la tension artérielle
  • Photocoagulation au laser;

La photocoagulation au laser est un traitement qui consiste à utiliser l’effet cicatrisant et coagulant d’un laser dont le rayon est focalisé précisément sur la rétine. La         technique se déroule à l’aide d’un verre de contact et d’un microscope doté d’un laser. Habituellement, on utilise un laser de type Argon. En règle générale, le patient peut retourner chez lui après le traitement. Dans les premières heures suivant l’intervention, une vision floue, un mal de tête et une douleur peuvent survenir, mais disparaîtront rapidement.

  •   Injections intravitréennes



 

Les injections intravitréennes consistent en une injection d’un produit particulier (antifacteur de croissance vasculaire, cortisone) à l’intérieur de l’œil, c’est-à-dire dans le vitré. Une fois injecté, le médicament se répand dans la rétine et « calme » la rétinopathie diabétique. 

 

Retour